Comment bien vendre son site e-commerce ?

E-commerce

J’ai déjà monté plusieurs business et sites internet marchands et à chaque fois je me suis posé cette question : comment bien vendre son site e-commerce ?

C’est une question qui peut paraitre banale mais qui révèle au contraire des aspects complexes qu’il est préférable de maitriser pour réussir au mieux son coup !

Pourquoi vendre son site web ?

pourquoi-vendre-site-marchand

Avant tout, avant même de parler de chiffres et de modalités de vente, posez-vous la question : Pourquoi vendre son site web ?

La réponse n’est pas forcément l’argent bien que vendre sous-entend un échange pécuniaire.

Pour quelle raison vais-je vendre mon site web dans ce cas ?

Pour gagner de la moula !

Appelez-la comme vous voudrez !

L’argent, l’oseille, la thune, le blé… L’argent régit notre société et même si on ne vit pas pour elle, un minimum s’impose pour subvenir à nos besoins vitaux.

Comment définir si j’ai bien vendu mon site e-commerce ?

Certains vous diront : « J’ai vendu le projet 5 fois son CA annuel ! »

D’autres vous diront : « J’ai cédé mon site web pour l’équivalent des frais avec une petite compensation. »

Il n’y a pas de bonne ou mauvaise réponse car chacun sa motivation.

C’est une info à garder en tête.

Pour valoriser (moralement) son travail

Quand je dis « bien vendre son site web », je dis aussi « bien vendre son travail ».

On parle ici de valorisation de la valeur créée qu’elle soit :

  • Monétaire avec le chiffre d’affaires ou le bénéfice,
  • Morale avec le résultat mécanique obtenu par la somme des actions passées.

Penchez vous sur la seconde raison.

Pensez-y et laissez de côté la partie financière : avouez que bien vendre son site web, c’est aussi valorisant personnellement 😉

Pour capitaliser sur un nouveau projet

A mon avis, bien vendre son site e-commerce peut aussi être un tremplin vers de nouveaux horizons.

Il peut arriver un moment où votre site e-commerce tourne bien, et à ce moment-là se présent à vous une opportunité de business.

Qu’est-ce que vous faites ?

Vous pouvez laisser la situation inchangée ou bien céder votre activité.

Vendre votre business vous apportera des liquidités pour vous lancer à fond dans votre nouveau projet.

Vous aurez alors des fonds et de l’expérience pour développer au maximum ce business différent.

Pour faire gagner du temps à l’acheteur

Intéressons-nous à l’acheteur à présent.

C’est très altruiste et ça peut aussi vous être très utile.

Si vous comprenez le besoin de l’autre, votre site web sera plus facile à vendre.

Certaines personnes préfèrent partir d’un site web marchand déjà opérationnel et générant des ventes tandis que d’autres souhaitent développer leurs connaissances et créer de zéro.

Pour ceux qui préfèrent un pack tout prêt, c’est un énorme gain de temps car vous vendez de l’expérience – des tests, des échecs, des réussites – et ça, ça vaut de l’or.

Comment estimer la valeur de son site web marchand ?

criteres-valorisation-business-en-ligne

Pour répondre à la question « Comment bien vendre son site e-commerce ? » étudiez les critères qui augmentent la valeur de votre site web :

  • Le chiffre d’affaires et surtout le profit net (la rentabilité),
  • Les différentes sources de revenus (vente directe, affiliation, publicité…),
  • La thématique,
  • Le stock des produits,
  • La quantité et la qualité de contenu,
  • La qualité du référencement naturel (nombre de visiteurs, la tendance des visites et leur provenance),
  • La popularité du site, l’image de marque en ligne et en physique,
  • La croissance des différents KPY ou ICP (indicateurs clés de performance) comme la fréquentation, l’utilisation, le chiffres d’affaires,
  • L’avenir du domaine d’activité du site web,
  • La communauté liée au site web (le nombre et le genre d’abonnés et d’utilisateurs),
  • La qualité du code et l’évolution technique possible,
  • Les développements sur-mesure,
  • Les « petits plus » qui font grimper l’évaluation (base e-mail, application mobile, partenariat…).

Cette liste n’est pas exhaustive mais apporte déjà des éléments de réponse à notre question initiale.

Reste à tout poser à plat et chiffrer chaque point.

Le résultat vous donnera déjà une bonne idée de l’appréciation de votre site ecommerce.

Après tout ça, vous voulez une bonne nouvelle ?

J’ai une solution pour vous faire gagner du temps et obtenir une estimation gratuite !

Pour ça, je vous invite à rendre visite à Dotmarket qui vous propose un outil pour réaliser l’estimation de votre site web : https://www.dotmarket.eu/estimation.

Vous n’avez plus qu’à cliquer et vous répondre aux questions !

Quand vendre son site web ?

meilleur-moment-pour-vendre-site-web

Une question qui revient souvent lorsque l’on vend son business, c’est surtout : « Quand dois-je vendre ? »

Proposez un produit clé en main

Avant de vendre, assurez-vous que votre acheteur reprenne un outil fonctionnel !

C’est évident mais le site web doit être exploitable sans avoir besoin de développer des outils / modules / plugins pour être 100% opérationnel.

De plus, l’apprentissage doit être le plus court possible pour la reprise.

Imaginez-vous acheter un site e-commerce dont il faut finaliser la partie liée au paiement et dont l’utilisation nécessite 6 mois de travail.

L’enfer.

Ne faites donc pas ça.

Offrez des perspectives positives

Ok, votre site web fonctionne, il tourne à un bon régime avec un bon volume de vente.

C’est bien mais qu’en est-il des 6 prochains mois, des 2 prochaines années, etc ?

Proposez des actions concrètes comme ces 30 astuces pour votre site e-commerce pour accompagner la vente.

Offrez à votre acheteur des belles perspectives avec des opportunités de développements pour votre business.

La valeur perçue par l’acheteur n’en sera que plus conséquente.

Délivrez un projet rentable

Ce point est en dernier et pourtant il est primordial.

Si votre projet génère un profit de zéro, la valeur perçue sera proche de nul.

Si votre projet génère 10K de chiffre d’affaires mensuel avec 3K de profit net, c’est mieux.

Cependant, je vous conseille plutôt de présenter un bilan avec 2K de CA et 1.5K de profit net.

En effet, présentez pour la vente la scalabilité de votre projet.

Car si on peut scaler le projet, alors pour 10K de CA on aura 7.5K de profit net.

C’est plus sexy vu comme ça.

Comment vendre son site web ?

6-etapes-vendre-site-web

Quelles sont les étapes pour vendre son site internet ?

C’est assez simple puisqu’il y a 6 étapes :

  1. Estimer le site e-commerce,
  2. Valoriser la valeur du site web (facultatif),
  3. Présenter la vente à des acheteurs en off ou en ligne,
  4. Établir le contrat de cession avec l’autre partie,
  5. Basculer tous les éléments techniques à l’acheteur,
  6. Attendre le paiement 🙂

La deuxième étape est facultative car pas nécessaire.

C’est un plus qui vous permet après estimation de travailler certains points qui pourraient faire grimper le prix de vente.

Dois-je déléguer la vente à un partenaire ?

La vente d’un site web qu’il soit marchand ou non peut se faire directement entre le vendeur et l’acheteur.

Si on s’y connait, ça peut aller vite et se faire sans problème.

En revanche, sans connaissance, la tâche peut s’avérer fastidieuse et longue. C’est pourquoi je ne peux que vous recommander de vous rapprocher un intermédiaire spécialisé comme Dotmarket qui peuvent se charger de toutes les étapes de la vente de votre site web.

Dotmarket en quelques chiffres

D’ailleurs, voici quelques chiffres concernant Dotmarket fournis par Kévin Jourdan, son co-fondateur :

Depuis quand existe Dotmarket ?
Dotmarket existe depuis 1 an et demi, le lancement sous la marque DotMarket s’est fait début 2020

Quel est le volume des business vendus ?
Une 40aine de business ont été vendus pour une valeur totale proche de 3 millions d’Euros à date.

Quelle est la durée moyenne d’une vente ?
Il faut compter 40 jours en moyenne, avec de fortes variations. Les sites d’affiliation se vendent souvent en quelques jours, voire quelques heures pour le plus rapide ! Tandis que les sites e-commerce mettent facilement 1 mois à partir, et les SaaS beaucoup plus longtemps car nous ne sommes pas encore « reconnus » dans l’univers des acheteurs SaaS

Quel est le plancher en visites / en profit net pour vendre son site ?
La valeur minimale est de 10.000 Euros pour des sites d’affiliation car il y a une très très forte demande soit 400 à 500 Euros / mois de profit ; 25-30.000 euros de valorisation minimale pour du e-commerce car le travail d’audit est bien plus long et fastidieux soit 1200 euros / mois de profit minimum en gros.

Quelle est la part de chaque type de business dans les business vendus (contenu / e-commerce / marketplace / infopreneuriat / saas) ?
On est à l’équilibre entre les sites de contenu et sites e-commerce aujourd’hui. De plus en plus de sites e-commerce sont soumis à la vente, alors que nous avions lancé Dotmarket avec un vrai axe sites de contenu, mais évolution avec le temps face à l’offre et la demande. Les SaaS sont encore minoritaires, nous pensons que cela va évoluer avec le niveau d’éducation sur le marché et les attentes des acheteurs.

Quelle est l’évolution du nombre de business proposé à la vente ?
De plus en plus de demandes d’estimation et mises en vente, mais les phases de mises en vente sont longues sur un marché où il y a beaucoup d’éducation à faire et au final beaucoup de sites refusés de notre côté car trop petits ou pas assez qualitatifs à nos yeux. Objectif 2021 : 1 site en vente / semaine, objectif 2022 évidemment en proposer de plus en plus sans perdre en qualité !

Interview de l’acheteur d’un site e-commerce sous PrestaShop

1. Bonjour Adrien, pouvez-vous vous présenter et nous donner des précisions sur le site web racheté ?
Bonjour, je m’appelle Adrien Croville et je suis co-fondateur de Mentor Marketing. Nous avons 2 activités :
#1 Une activité d’agence Google Ads & WordPress / Woocommerce à destinations des e-commerçants
#2 Une branche reprenariat de marques e-commerce
Nous avons racheté une boutique spécialisée dans les WC Japonais.

2. Quel est votre parcours web avant l’achat du site e-commerce ?
Entrepreneur depuis toujours, j’ai commencé en tant que freelance. J’ai toujours eu des side projects liés à l’e-commerce en parallèle de mes activités. J’ai ensuite monté une première agence avec laquelle j’ai revendu mes parts au bout de 12 mois (déménagement..). J’ai ensuite rencontré mon associé qui avait une expertise WordPress & Search Marketing et moi E-commerce.

3. Quelle est l’historique du site web ?
Boutique crée en 2013 sous Prestashop.

4. Quelles informations avez-vous demandées lors du rachat ?
DotMarket fourni déjà énormément de données marketing pertinentes.
Nous avons principalement discutés avec le cédant sur ses tâches opérationnelles, ces processus hors marketing (logistique, fournisseurs, SAV…). Etant du métier, nous savons analysé seul des outils comme Google Analytics et compagnie.

5. Le CMS PrestaShop a-t-il été un élément de rassurance lors de la cession du site web ?
Pas du tout. Etant adepte de Woocommerce, une refonte a eu lieu dans les 60jours.
Nous n’apprécions pas ce CMS à cause de problèmes de maintenabilité.

6. Quels éléments vous ont été fournis en compléments des fichiers et base de données du site web ?
Nom des fournisseurs, explication orale des process, accès au backoffice…

7. Quelles sont les stratégies marketing et seo déployées depuis la reprise ?
SEA & SEO dans un premier temps.
Refonte du site pour améliorer le CRO.
Puis, nous déployons aujourd’hui le site sur d’autres canaux (marketplaces…)

8. Quels sont les points à étudier qui peuvent freiner ou stopper le rachat d’un site web marchand ?
De mon point de vue, l’ancienneté du site. Si elle est inférieure à 3ans, je n’ouvre même pas le deck.
Egalement, une dépendance à +de 80% sur un canal d’acquisition (SEO, SEA, Facebook Ads…).
Dernier point : la solidité des fournisseurs : si le cédant travaille avec des agents en Chine ou autre, je passe mon tour.
Je préfère des fournisseurs français / européen, avec une logistique à gérer.

9. Quelles données ont été déterminantes pour motiver le rachat du site web ?
La rentabilité actuelle du shop.
Son potentiel à 2 ans.
Sous optimisation technique, sous optimisation des canaux d’acquisition, du CRO, du catalogue fournisseur…

10. Le mot de la fin : quel conseil donneriez-vous une personne souhaitant racheter un site e-commerce ?
S’entourer !
Un professionnel de l’ecommerce saura reprendre un shop sans aucune difficulté, car il l’intègrera à ses process, son équipe..
Un solopreneur doit être vigilant, et déléguer rapidement des tâches à faible valeur ajoutée (comme le paiement des fournisseurs, la gestion des commandes, la préparation des colis…).

Merci Adrien !

Laisser un commentaire

Consultez les autres articles