L'art d'être un freelance

Freelance

Aujourd’hui, je vous ponds un billet à destination des plus créatifs d’entre vous, de ceux qui veulent contrôler leur temps, de ceux qui veulent s’échapper des bureaux…bref pour ceux qui veulent devenir freelance web, indépendant quoi !
J’élargis en parlant de freelance web pour y inclure les consultant web, les web designers / directeurs artistiques, les intégrateurs, les développeurs ou encore les référenceurs…tous les gens qui font du web !
Avant de faire le grand saut, il y a un certain nombre de facteurs plus ou moins marrant à prendre en compte : marketing, gestion, gestion de projet, et j’en passe. Plus tôt vous penserez à ces points, plus tôt vous vous focaliserez sur votre coeur d’activité, et plus tôt vous aurez une panoplie de clients heureux de faire affaire avec vous.
Allons-y pour quelques rappels de base mais qui ont le souci d’être trop souvent délaissés.

Développer sa marque / son activité

Tout d’abord, vous devez développer votre marque ou votre activité. Eh oui, et même si cette marque n’emploie que vous, et vous seul, il faut que tout soit clair. Soyez convaincant, crédible et simple à mémoriser pour vos futurs clients lorsqu’ils auront besoin de vous.
Il est beaucoup plus facile, par exemple, de se rappeler un titre accrocheur que de se souvenir de longues phrases rédigées avec soin dans votre « A propos ». Ces mêmes phrases qui proclament vaguement votre dévouement pour le webdesign / le développement web / PrestaShop / WordPress et traitent aussi de votre voyage en l’année passée à Pétahouchnok.

  1. Créer un élément déclencheur : Comment est-ce que je me démarque des autres ? Qu’est-ce que je fais ? Pourquoi je le fais ? Autant de questions pour définir une phrase simple, courte et mémorable vous résumant parfaitement. On pourrait très bien avoir un graphiste imaginaire : « Je fais du web design pour le fric et pour la gloire…et occasionnellement pour vous concocter de beaux projets ». C’est volontairement choquant, mais après tout pourquoi pas, à vous de voir 😉
  2. Le nom : A partir du moment où vous avez déterminé un sens à votre activité, il est temps de choisir un nom pour le business. Vous pouvez imaginer quelque chose ou partir en nom propre (pour ceux comme moi dépourvus d’imagination ^^). Ce nom va être en adéquation avec votre mentalité, et dans l’idéal, un nom qui pourrait représenter votre visions si la petite affaire grandit.
  3. Le logo : Le nom et le logo vont ensemble forcément. Soyez fier de votre logo. Il doit correspondre à votre style et doit se décliner sur le web, le print, etc.

Trouver ses premiers clients

Une fois que vous avez votre marque, c’est bien mais c’est pas tout ! Pour bosser, il faut des clients. Voici quelques moyens pour en trouver :

  1. Votre site web / Portfolio : Votre site web doit avoir votre logo, reflet de votre vision, inclure des témoignages client, avoir une page énonçant vos services. C’est aussi une bonne idée d’écrire un blog régulièrement pour optimiser votre référencement.
  2. Les réseaux sociaux : Si vous n’êtes pas sur les médias sociaux, allez-y de suite ! Twitter, Facebook, Viadeo, Linkedin sont à utiliser de manière intelligente mais attention à ne pas y passer trop de temps non plus.
  3. Le réseau physique et les relations : Même si vous travaillez sur le web, rien ne vaut une bonne mise en réseau à l’ancienne, un « piston » ! Tendre la main aux amis, famille, anciens collègues de travail – tout le monde ! Faites leur savoir que vous vous êtes lancé. Joignez-vous aux événements relatifs à votre activité.
  4. Partenariats : Même si vous est devenu le freelance, vous pouvez profiter de nombreux avantages de se joindre aux agences web, et autres partenaires qui peuvent vous aider à générer des leads.

Gérer le temps

La gestion du temps est très importante car on peut rapidement perdre 5 minutes par-ci, 5 minutes par là à regarder ses e-mails ou encore à se rendre à des rendez-vous à tout bout de champ. Il faut optimiser votre temps est la meilleur façon d’y arriver et de se structurer. Voici quelques astuces :

  1. Bloquez 1/2 heure le matin, le midi et le soir pour lire et répondre à vos e-mails. Vous êtes plus efficace lorsque vous traitez tous les courriers d’un seul trait et vous ne serez plus interrompu dans votre travail.
  2. Programmez les tâches que vous n’aimez pas forcément faire comme la gestion, la compta, etc.
  3. Coupez Internet ! Non bien sur, pas tout mais surtout les sites qui peuvent vous distraire et vous faire perdre du temps.

Gérer les finances

À mesure que votre entreprise obtiendra plus de clients, se sera aussi plus de temps à consacrer à la comptabilité, qu’il s’agisse de suivi et de facturation de votre temps, de gestion des achats, etc. Il est important de disposer d’outils permettant de rationaliser vos efforts. Ce guide à la facturation des petites entreprises de logiciels de comptabilité Xero est une excellente ressource pour puiser les bonnes pratiques.
Et, il faut que ce soit dit, avoir un comptable à vos côtés peut vous faire économiser du temps et de gros mals de tête, surtout quand il s’agit de comprendre vos obligations fiscales. Ils vont probablement vous vous faire économiser plus d’argent que ce qu’ils coûtent 🙂

Gérer les clients

Un point important lorsqu’on est freelance est la gestion des attentes client qui peut prendre énormément de temps. Pour gérer les clients, vous aurez souvent à prendre le rôle du prof, pour expliquer le déroulement du projet du début à la fin, fixer des objectifs et des échéanciers et accompagner toutes les étapes.
La réactivité est également essentielle, même si c’est juste pour dire : « Je bien lu votre e-mail, je le traite demain. » Plus vous serez réactif, plus vos clients se sentiront respectés, et plus la relation sera saine. Cela dit, il ne faut pas céder à la pression de réagir instantanément, surtout si ce n’est pas urgent.
Avec les bons outils et une organisation en place, vous passerez plus de temps à concevoir et à vous concentrer sur votre travail et moins de temps à s’inquiéter que vous faites tout ce que vous pouvez faire. C’est juste la bonne voie pour établir son activité et la pérenniser.
Sur ce, bonne journée à tous 🙂

One thought on “L'art d'être un freelance

Laisser un commentaire

Consultez les autres articles